Les liens vers les recommadations de la Haute Autorité de Santé

En juin 2018 les concertations entre les différents partenaires médecins, associations de malades et autorités médicales ont abouti à un consensus que la Haute Autorité de Santé à publié.

Les principales avancées sont la reconnaissance d’une possible situation chronique suite à une piqûre de tique, et l’autorisation au médecin de prescrire un traitement d’épreuve de un mois en cas de suspicion de maladie de Lyme.

Ces nouvelles dispositions ont aussitôt été contestées par certaines autorités médicales qui faisaient pourtant partie du tour de table, mais sont bel et bien applicables.

informations Issues du site le 13-05-2019